FANDOM


Sérène est la déesse cristalline des elfes, et l'aspect divin de l'énergie claire. Les gnomes disent qu'elle est l'aspect divin de l'Anima Mundi de Giélinor, bien que tous les dieux transcendants ont un certain degré de pouvoir dessus. Sérène, avec Zaros a été créée par la déesse ancestrale Mah. Elle avait une relation proche avec le dieu de l'équilibre, Guthix, qui l'a amenée de Tarddiad à Giélinor durant la Première Ere à travers la Porte des Mondes, avec les elfes. Ils se sont installés à Tirannwn et ont construit la grande cité de Prifddinas à partir de cristal elfique.

Sérène, ainsi que Tuska et Marimbo sont les seules déesses connues ne faisant pas partie du Panthéon Ménaphite, si on ne considère pas les Dieux Ancestraux comme des femelles.

CroyancesModifier

Une partie de la vision de paix de Sérène est qu'elle est pacifiste, évitant la violence autant qu'elle peut. Elle et Armadyl partagent tous deux des points de vue similaires dans le fait qu'ils croyent tous deux dans le pacifisme, bien que Sérène ne souhaite pas être impliquée dans une autre Guerre des dieux et croit que ses adeptes devraient vivre comme ils veulent, dans un sancturaire loin des autres dieux.  Ses points de vue sont considérés comme étant similaire à ceux de Guthix : il a déclaré qu'il était aussi un pacifiste et croyait que les dieux ne devraient pas interférer avec les mortels. Ses points de vue sont exprimés dans le Cerddi, qui inclue le souhait de survivre au "monde hostile" avec les clans elfes unifiés.

Relations avec GuthixModifier

La relation entre Sérène et Guthix était extrêmement proche, comme Guthix lui-même déclarait "nous avons grandi ensemble, et je n'avais aucune intention de l'abandonner" dans ses souvenirs. Guthix a amené Sérène et ses adeptes, les elfes, sur Giélinor, et avait des points de vue comme les siens. Après son départ Sérène est restée sur Giélinor avec ses elfes, ce que Guthix lui avait dit de ne pas faire. Quand Sérène a explosé, Guthix pensait qu'elle était partie pour de bon et l'a pleurée. Comme étant l'aspect divin de l'Anima Mundi, on croit que Sérène aurait pleuré Guthix après sa mort, étant donné que des "arbres pleurants se sont formés à travers Giélinor, qui pleuraient sa perte.

Relations avec ZarosModifier

Selon Zaros, Sérène et lui ont été crées par Mah. Ils ont été crées comme des opposés et compagnons pour l'un l'autre, et quand ils sont à proximité, ils sont surchargés de sentiments de dévotion et d'adoration chacun envers l'autre. Cet effet est toxique, et en conséquence brouille leur concentration et volonté. Il est clair, cependant, que Zaros est vague quand il fait référence à Sérène, et refuse d'en dire beaucoup sur elle. Néanmoins, il est d'une certaine façon protecteur envers elle, et s'entend bien avec les aventuriers qui la servent, espérant qu'ils la protégeront en échange de son guidage. Après que Zaros ait pris connaissance de la présence de Sérène sur Giélinor dans la Deuxième Ere, il a envoyé une invitation à Sérène, et plus tard l'a rencontré en personne, lui volant la Porte des Mondes après qu'elle ait refusé de l'aider à étendre son empire.

HistoireModifier

OriginesModifier

Sérène a été créée sur Freneskae par le Dieu Ancestral Mah, avec Zaros. Zaros représentait l'énergie Sombre tandis que Sérène représentait l'énergie Claire. Ils étaient liés l'un à l'autre de façons qu'aucun d'eux ne pouvaient contrôler. C'était une "attraction" mutuelle de sorte qu'elle affaiblissait la concentration de Zaros et la volonté de Sérène pour pouvoir les ramener ensemble. Mah, avec son tempérament d'enfant, les a vus comme étant des jouets d'une certaine façon. Cependant, Zaros l'a ressenti. Il projetait de s'échapper et de créer son propre but; créer son propre destin. Sérène, d'autre part, sentait que c'était leur devoir de rester avec Mah. Elle sentait que Mah avait besoin d'eux et les a crées seulement pour la sortir de la peur d'être seule. Zaros s'est finalement envolé tandis que Mah dormait, mais Sérène a choisi de resté, prétextant que Mah leur a donné la vie et qu'ils étaient redevable envers la Déesse Ancestrale pour cette raison.

AdeptesModifier

Objets affiliésModifier

NotesModifier

  • Sérène est le mot gallois pour étoile. Ceci est la signification généralement acceptée comme presque tous les autres noms elfiques sont aussi en Gallois.
  • La statuette de Sérène est le second plus cher artefact ancien des butins des revenants. Elle peut être échangée pour un millons de pièces d'or.
  • Après Pendant le sommeil de Guthix, si le joueur regarde attentivement la base des statues des six guerriers décédés en combattant Lucien, ils peuvent voir quelque chose qui ressemble au symbole de Sérène dessus.
  • Il semble y avoir des symboles de Sérène sur les autels de prières dans Daemonheim. Cela pourrait indiquer le culte des draconiens (qui ont construit Daemonheim), ou sont liés à Sérène. En considérant que les draconiens gardent la Pierre de Jas, qui a été utilisée par Guthix pour créer l'Anima Mundi, et que Sérène est considérée être l'aspect divin de l'Anima Mundi, ceci est plausible.
  • Il y a également une ressemblance entre les symboles sur les autels de prières et les runes scandinaves Ingwaz. C'est aussi possible comme les Frémennes ont de nombreux liens avec les Scandinaves.
  • Près du banquier frémenne de Daemonheim, il y a une pile de boites. Sur la face nord sur la boite du bas derrière un bouclier frémenne, il y a ce qui ressemble à un symbole de Sérène. Présument, les boites sont d'origines frémennes, donc la marque étrange est encore à être expliquée.
  • Le même phénomène peut aussi être observé sur les boites près du capitaine frémmene à Al-Kharid.
  • Le symbole de Sérène pouvait aussi être vu sur les bureaux au Grand-Marché avant sa mise à jour graphique de 2011; bien que ça pouvait juste être une décoration, il valait certainement le coup d'oeil.
  • Le bâton de Caitlin semble avoir un symbole de Sérène dessus, même si elle est zamorakienne.
  • Sur FunOrb il est révélé que les ours noirs sont des adeptes de Sérène.
  • Sérène partage une similarité avec le mot français serain. Cela pourrait être une référence à la sérénité et à la grâce des elfes.
  • Il y a un symbole de Sérène à l'évènement de course d'athlétisme des Jeux de Giélinor.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.